Reportage complet Electrobeach 2014 (France)


Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Approuvé ? Partage le !

electrobeach_2014_mainstage_france

L’Electrobeach Music Festival, qui a lieu chaque année à Port-Barcarès, est qualifié d’ores et déjà du « plus grand festival de musique electro de France ». Avec une édition 2013 très réussie, les organisateurs ont mis le paquet cette année afin d’honorer ce nouveau statut. L’équipe MADM s’y est rendue pour cette édition 2014 et elle vous livre son reportage en exclusivité. Encore plus de photos sur notre page Facebook !

Electrobeach 2014 – JOUR 1

electrobeach_2014_mainstage_sultan_nedshepard

 

Dans un premier temps, il nous faut aborder le point accessibilité du festival. En effet, l’événement se déroule dans les jardins du Lydia. Malgré des ralentissements aux alentours, le lieu reste très accessible en voiture et trouver une place pour se garer s’avère très rapide. Le premier jour, le festival a ouvert ses portes avec un retard de plus d’une heure à cause d’un vent violent : la sécurité avant tout. Après l’ouverture des portes, il faut encore attendre dans la file qui s’accumule à l’entrée du festival.

Par la suite, l’entrée dans le lieu de l’événement est l’occasion de découvrir le décor de cette édition 2014. Juste derrière l’énorme bateau se dresse la « Beach Stage » à quelques mètres de la mer et dans un cadre magnifique, tandis que la Mainstage est au même endroit que l’année dernière avec quelques écrans supplémentaires.



Côté son, celui-ci est de très bonne qualité sur la scène de la plage, protégé par l’immense masse du Lydia. On ne peut pas en dire autant de la Main où les réglages des basses ne sont pas parfaits. Après le mix très complet de notre jeune frenchie Adam Trigger sur la Beach et le live du duo DubVision sur la Main, c’est au tour de DJ Antoine de « mixer » sur la scène principale. Il va donc produire, comme on l’attendait, un set très pauvre et sans rythme. Par la suite, les deux sœurs Krewella vont chauffer la foule avec une énergie très communicative et lancer cette première soirée.

Notre frenchie Quentin Mosimann commence ensuite son set sur la Beach Stage. Mélangeant scratching, synthé, gros sons et effets de foules, il va nous livrer un set mythique et mettre une ambiance de folie. Tandis que DJ Antoine était présent sur la Main, on peut avoir des regrets quand au fait que Quentin n’y a pas eu sa place. Alors que Quentin termine, le très attendu R3hab joue un set comme il en a l’habitude à base de grosse electro. Habillé tel un Roger Federer, il va combler tous ses fans présents en France.

electrobeach_2014_beach_stage_lydia

Pour finir cette première journée de festival, nous profitons du set trap de DJ Snake, de la puissance du duo W&W qui ont régalé la foule et surtout du sketch préparé par notre gentil Calvin. En effet, l’Écossais à clairement déçu et il n’a même pas su combler ses « groupies » qui étaient présentes pour l’occasion. Ce fut le seul à refuser les écrans géants lors de son live. Après un mot au micro sans réel enthousiasme, on a pu apercevoir son ombre durant tout le set où il a bien sûr joué tous ses morceaux mais aussi massacré les autres productions ! Bref, le succès de M. Harris lui est sûrement monté à la tête, et ce n’est pas la présence de son « poto » Will Smith en backstage qui a arrangé les choses. Armin van Buuren, accompagné par sa bonne humeur légendaire, clôture la soirée avec un set trance (of course) et remonte le moral du public.

Electrobeach 2014 – JOUR 2

En ce deuxième jour, avec un vent calme et un soleil toujours au rendez-vous, c’est le DJ Fun Radio Mico C qui ouvre l’après-midi avec un set de qualité. Le jeune Julian Jordan joue quant à lui un mixe electro house très dynamique sur la Main, avant de laisser place à la légende Cerrone qui nous livre un set très « house à l’ancienne ». Même si le papy n’est plus très dynamique en live, il a permis de changer de style de musique et de raviver des souvenirs.

Un peu plus loin, la Beach Stage, devenue la scène « EMF talent », attire quelques curieux et elle permet aux DJ’s locaux de montrer de quoi ils sont capables. Vient ensuite la surprise de la journée avec le live du duo Sultan + Ned Shepard. En jouant différentes productions progressive et electro, les deux DJ’s ont ravi les festivaliers qui pour la plupart n’avaient jamais entendu parler du duo.

En se promenant, il ne fallait pas s’étonner de tomber nez à nez avec des gendarmes en uniformes. En effet, les forces de l’ordre étaient présentes pour l’occasion et assuraient la sécurité dans l’enceinte du festival. En parallèle à l’ambiance conviviale du festival, le sentiment de sécurité était donc également très appréciable.

electrobeach_2014_mainstage_crepuscule

En fin d’après midi, c’est au tour du frenchie Sebastien Benett avec son énergie débordante d’enflammer la Main. Juste après, le set de DJ Smash va surprendre par sa puissance et être très apprécié par le public français. Comme prévu, c’est donc ensuite au tour d’Example de se produire en live. Ah en fait non, on apprend par les réseaux sociaux que l’artiste est bloqué sur la route et qu’il ne pourra pas venir au festival. Pris de court, les organisateurs gèrent ça comme ils peuvent et envoient Mico C sur la Main en attendant le deuxième papy de la journée : Fatboy Slim.

Avec sa chemise hawaïenne et sa bonne humeur, le papy propose un mixe complet avec des clips diffusés sur les écrans géants. Il en a également profité pour nous mettre dans la tête son fameux Eat Sleep Rave Repeat qu’il a joué à toutes les sauces. En parlant de sauce, il faut noter la qualité de la nourriture par rapport à l’année dernière et en comparaison à d’autres événements comme le Summerfestival. Des kebabs, frites, sandwichs et même crêpes étaient à disposition à un prix correct.

electrobeach_2014_mainstage_nuit_foule

 

Vient ensuite sur la scène principale le propriétaire de Doorn Records, Sander van Doorn, qui nous livre un set très basique. Nous avons le droit à la deuxième blague du week-end avec le live du rappeur Tini Tempah, comme l’année dernière pour les rappeurs Dizzee Rascal. Le festival est censé être le plus grand festival de musique ELECTRO de France non ?

Après ces trente minutes de pause, on retrouve le DJ star Axwell. Le public profite d’un set comme il en a l’habitude avec son style très swedish. Il nous fait le plaisir de jouer également de la très bonne progressive avec notamment son remix de « Tokyo By Night » qui est énorme en live ! La deuxième et dernière soirée du festival se termine donc sur une très bonne note.

 

Avec une météo capricieuse le premier jour, les humeurs de M. Harris et l’annulation de dernière minute d’Example, les organisateurs ont été gâtés en imprévus. Les soucis au niveau du line-up (DJ Antoine, Tinni Tempah, Quentin sur la Beach) ont été rattrapés par certaines bonnes performances live comme R3hab, Sultan + Ned Shepard, Fatboy Slim ou encore Axwell. Encore loin des pointures que sont Tomorrowland, l’UMF ou Creamfiels, l’EMF reste un festival de qualité permettant de découvrir différents styles de musiques ainsi que des artistes importants tout en restant en France. En attendant l’année prochaine, on vous attend à l’Inox Park en septembre prochain où seront présent Showtek, Deorro, Blasterjaxx ou encore notre Quentin national.

electrobeach_2014_mainstage_nuit_bleu