Interview Tom Tyger


Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Approuvé ? Partage le !

interview-tom-tyger

Le jeune frenchy Tom Tyger nous a fait le plaisir de répondre à nos questions. Dans cette interview, Tom aborde différents sujets comme son titre « ALDERAAN », sa production « Jedi » sur Sosumi, la pool party Djmag où il a mixé et surtout ses productions à venir.

Interview Tom Tyger

Salut Tom. Tout d’abord, pourrais-tu te présenter et nous expliquer rapidement ton parcours ?

Hello ! Donc je me présente, je m’appelle Tom Tyger, je viens d’avoir 24 ans. Je suis originaire de Lyon, mais travaille sur Paris, car mon studio s’y trouve.
Cela fait 6 ans que je suis DJ, mais cela fait un peu moins de 4 ans que je me suis mis à la production. J’ai eu la chance de beaucoup mixer à mes débuts, mais depuis 2 ans je me suis focus sur la production et d’ailleurs je prends désormais autant de plaisir en studio que sur les dates.

Tu as passé la vitesse supérieure en juin dernier en sortant ton dernier titre « ALDERAAN » sur Oxygen, label appartenant à Spinnin. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur cette production et le choix du label ?

C’est en fait un morceau que j’avais produit il y a déjà un bon moment, mais que j’ai totalement repris en janvier de cette année. Je trouvais l’idée du break très intéressante avec de belles harmonies, mais le drop n’était pas à mon goût. Ainsi je me suis penché sur un nouveau drop et je suis plutôt content du résultat : j’ai joué le morceau quelques mois avant de décider de l’envoyer à Spinnin et ensuite cela s’est fait très rapidement, car le A&R de Spinnin a tout de suite accroché.

Au lendemain de l’EMF 2014, à Port Barcarès, tu as mixé pour la pool party organisée par Djmag. Les DJ’s stars Stadiumx et Sick Individuals étaient également présents pour l’occasion. Quelles ont été tes impressions pour une des rares pool party française ? Et peut-on espérer te voir mixer pour le festival l’année prochaine ?

Tous les ingrédients étaient réunis pour que ce soit une très belle journée : grosse affluence due à l’EMF, très beau temps, super cadre, line-up de qualité. Et cela n’a pas loupé, car ce fut en effet un événement de qualité, d’ailleurs j’ai pu jouer un paquet de futures tracks à moi.
Pour ce qui est de l’année prochaine, pour le moment je n’ai aucune proposition, mais espérons que mon travail actuel et futur ne laisse pas les organisateurs indifférents.

Encore peu connu du grand public français, tu es notamment soutenu par M. Laidback Luke et ses labels. Ones To Watch (division de Mixmash Records) a même produit deux de tes titres : « Africa » et « Cold ». As-tu des conseils à donner pour les jeunes producteurs en quête de notoriété ?

Je n’ai pas vraiment de conseil, il faut juste avoir conscience que le marché est ultra concurrentiel maintenant et donc si l’on veut s’en sortir il faut vraiment s’en donner les moyens sans jamais oublier la passion. Je me souviens de Dirty South qui avait posté ça : « succès = 85% travailler dur + 15% talent ».

Il y a aussi « JEDI » qui est sorti récemment sur le label Sosumi Records. En parallèle à ce titre, qu’est-ce que tu nous réserves comme productions/remix dans les mois à venir ?

Oui « Jedi » vient de sortir et d’ailleurs je suis très content des retours sur cette track qui annonce plus ou moins le fait que je sois un peu fatigué par cette vibe « EDM » que j’ai personnellement beaucoup aimée, car c’est comme toute nouvelle tendance, il est possible de faire du très bon, mais malheureusement c’est « too much » maintenant. Même si un artiste comme Wiwek continue de me surprendre !
En ce qui concerne la suite, je suis tellement impatient de dévoiler mes prochains morceaux. J’ai énormément de matière qui arrive : essentiellement des originaux (solo et collaborations), mais aussi quelques remixes soigneusement choisis.
J’ai notamment un morceau vocal incroyable sur lequel j’ai travaillé 1 an et qui risque d’arriver sous peu.

Pour finir, qu’est-ce que nous pouvons te souhaiter pour cette fin d’année 2014 ?

Tout simplement que tout continue de s’enchainer comme moi et mon équipe le souhaitons.

Merci d’avoir répondu à nos questions Tom, bonne continuation et à bientôt 🙂