Reportage du concert DJ Snake à Paris


Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Approuvé ? Partage le !

reportage concert dj snake paris

Concert DJ Snake à Paris

Vous en aviez beaucoup entendu parlé, DJ Snake était ce dimanche à Paris pour un concert et une soirée d’exception !

Tout a commencé à l’Olympia, à 20h où le duo Point Point assurait la première partie. La fosse était déjà remplie tant l’évènement a fait salle comble ! Il y avait donc une bonne petite ambiance, mais on sentait bien que le public attendait avec impatience l’arrivée de notre frenchy. Un film d’intro lance donc cette soirée avec les frissons qui l’accompagne. Parfaitement réalisé, ce petit film intitulé « Jusqu’ici tout va bien » récapitule l’année 2015 de DJ Snake. On le voit ainsi un peu partout sur la planète tant son année a été bien remplie! De Vegas à l’Amsterdam Music Festival, cette intro est une franche réussite !

Quelques secondes de Propaganda retentissent et voilà qu’apparaît le Français. Le public est tout de suite au taquet et c’est un vrai bonheur. On peut dire qu’il y avait de l’ambiance. Le Français était véritablement chez lui et mixer à l’Olympia avait ce petit truc en plus qui en font un grand moment. Ici c’est .. PARIS ; voilà les maîtres mots de ce spectacle tant DJ Snake semblait fier de pouvoir réaliser cette représentation sous les yeux de sa mère.

C’était d’ailleurs assez amusant de le voir « comme à la maison » tant il était dans son élément. Nous avons ainsi pu avoir de nombreuses interventions, certaines assez drôle comme lorsqu’il a interpelé un spectateur en lui disant « Non, mais t’es sérieux tu viens à un concert de DJ Snake avec un maillot de la Juve ?!? »

Côté set on a retrouvé un set très semblable à celui réalisé lors de l’Amsterdam Music Festival mise à part Propaganda qui n’était à l’époque pas sorti. On à ainsi retrouvé son fameux enchaînement Wonderwall – Lean On ou même son Show Me Love – You Know You Like It.

Petit point notable aussi : DJ Snake a mixé tout son concert aux platines Vyniles comme il le fait souvent. Côté show la petite structure à bien fait le travail, ce n’était pas particulièrement impressionnant, mais pour un one shot ce n’est pas vraiment étonnant.

After au YOYO

La soirée s’est donc poursuivie au YOYO pour l’événement privé organisé par HP pour lequel nous vous faisions gagner des places ; et on peut dire qu’ils avaient mis les moyens. Une arrivée sous les couleurs de Star Wars (avec la présence d’une dizaine de clones, du Capitaine Phasma et de l’emblématique BB-8) qui fait visiblement plaisir à tout le monde. 2 consos nous sont même offertes à notre arrivée avec les partenariats de la soirée. Le public était donc ultra motivé et attendait avec impatience l’arrive de DJ Snake.

Minuit et demi, William arrive sur Propaganda et le set démarre en trombe. L’ambiance est vraiment géniale, une réelle communion avec le public et un set bien plus énergique encore que celui de l’Olympia. Nous avons par exemple pu avoir le titre « We Want Some Pu**y », certainement trop brutal pour l’Olympia. Toujours aussi naturel, DJ Snake nous a demandé quel titre le public aimerait écouter pour terminer.

Le choix de Middle s’est ainsi imposé en masse au déboire du DJ qui a mis une bonne minute avant de trouver son morceau. De plus, le système son du YOYO étant bien meilleur que celui de l’Olympia, l’énergie dégagée s’en est sentie renforcée. Bonus de la soirée : l’arrivée de Tchami et Mercer qui ont soutenu DJ Snake dans cette soirée incroyable. Quand l’after-évent devient meilleur que l’évent !

En conclusion, une superbe soirée qui fait plaisir et qui rappelle une fois encore l’incroyable savoir faire du Français. Notre gros plan sur lui est par ici !